Pôles

 

IMPACT (Israel Mobilisation Promotion et Action) se compose de cinq pôles. Chaque pôle traite un pan de l’Etat d’Israël en écrivant mais aussi en créant des projets.

 

Pôle Action en région. 


Responsable:

« Israel peut parler à tous »

Pierre , 25 ans, Responsable de l’action en région.

IMG_9025 copie-2

Il rejoint IMPACT dès la création de ce mouvement afin de mieux faire connaitre Israel, pays trop souvent décrit sous un prisme déformant. Attiré par la richesse culturelle de cette nation et par sa vitalité économique, il entend participer à cette organisation afin de donner un regard plus équilibré à ce pays.

 

Pôle Communication.


Responsable :

« Affirmer son attachement à Israël sur la scène publique aujourd’hui effraye, pourquoi ? »

Lisa, 23 ans, Responsable communication.

13087477_10154076459635941_2367848323732563895_n

Etudiant la communication publicitaire, elle a su développer parallèlement une activité de photographe.
Ayant un parcours atypique, passant de cabinet d’avocats aux maisons de couture, jusqu’aux agences de pub, Lisa sait s’adapter à chaque problématique avec créativité et réactivité. Elle élargie aujourd’hui son horizon en suivant des cours à Londres.

Sensible à l’histoire d’Israël, à son originalité, dans le monde de l’art, comme de son innovation dans le domaine technologique, Lisa souhaite s’investir dans IMPACT (Israel Mobilisation Promotion et Action) pour communiquer à un plus grand nombre les réalités d’Israël.

Pôle événementiel.


Responsable:

« Cette association est le moyen idéal de faire découvrir un pays à multiples facettes qui reçoit injustement et continuellement des accusations très souvent infondées »

Johanna LALOU, 21 ans, Responsable du Pôle Événementiel.

IMG_9035-2

Après une licence de mathématiques appliquées à l’Université Paris-Dauphine, elle intègre par voie universitaire l’école d’ingénieur l’ENSAE.
Elle a rejoint lors de sa première année à Dauphine une association nommée l’AMD (Association des Mass de Dauphine) qui aidait à l’intégration des nouveaux élèves et organisait des cycles de conférences des métiers et forums des stages. Elle s’est également investie pour l’association Soutien J en tant que bénévole pour donner des cours à des élèves en difficulté.
Elle soutient qu’Israël est le pays dont on parle le plus facilement, aisément sans pour autant le connaître et elle estime qu’un petit pied dans cette culture chargée d’histoire serait un bon début!
Après une année à la tête du Pôle « Innovation et Technologie », elle prend aujourd’hui la tête du Pôle Événementiel.

Pôle Droit et géopolitique. 


Responsable:

Lise Bachmeyer, 23 ans- Responsable Droit et Géopolitique.

lise bekmeyer

Durant ses cinq années de Droit passées sur les bancs de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Lise est confrontée à diverses questions sur le judaïsme ainsi que sur Israël.

C’est pour lutter contre les amalgames faits dans la presse et entendus à travers l’ensemble des médias que Lise décide d’intégrer le pôle Droit et Géopolitique d’IMPACT. Elle est convaincue que seule une meilleure connaissance du fonctionnement politique et juridique d’Israël à l’aide d’analyses critiques pourra aider à lutter contre les préjugés qui ne sont que trop nombreux à l’encontre de ce pays.

 

Pôle Actualité et Société.


Avner Guidalia, 22 ans, directeur du pôle Actualité et Société.

12140726_10208504261577952_7260909818387587264_n

Il a travaillé dans divers mouvements de jeunesses avant de s’engager au sein d’Impact. Étudiant en droit, passionné d’histoire, de littérature, et de politique, il a décidé de mettre ces passions à profit de la défense d’Israël.

Il est persuadé qu’Israël est l’État dont on parle le plus, et que l’on connaît le moins. Pour lui, si Israël ne doit pas être épargné par la critique, il doit être logé à la même enseigne que les autres États. Il pense qu’IMPACT (Israel Mobilisation Promotion et Action) est le lieu idéal pour faire prendre conscience de la complexité d’un pays trop souvent mis sur le banc des accusés.

Pôle Culture.


Léa Taieb , 25 ans responsable du pôle culturel.

Après avoir étudié à l’école de commerce l’EM Grenoble, Léa écrit. Il y a deux mois, elle a lancé un blog d’écriture (onlitles-a.com, il vous attend sagement), elle y parle de tout ce qui la foudroie de près ou de loin. Il faut dire que la culture, c’est ce qui l’anime. Celle-ci éduque, tout autant qu’elle lutte en douceur contre l’ignorance et les idées sorties de nulle part. Elle a vécu et travaillé à Tel Aviv, et ce qui l’a interpellé c’est « la peur de rien / routspa » des israéliens. On a de la chance, parce que ce sentiment si imperceptible soit-il, on le retrouve dans le cinéma israélien. Avec IMPACT, Léa a pour projet de coorganiser la nuit du cinéma israélien dont le concept et le thème seront bientôt dévoilés. Une fois par mois, elle laissera s’exprimer Israël et ses artistes. L’émerveillement n’est pas loin.